Eminem évoque sa technique d’écriture multi syllabique en prenant comme exemple cette phrase de son couplet sur Renegade:

See, I’m a poet to some, a regular modern-day Shakespeare Jesus Christ, the King of these Latter-Day Saints here To shatter the picture in which of that as they paint me as A monger of hate, satanist, scatter-brained atheist

 

« Lorsque j’écrit, je fais des syllabes. Je connecte 5-6-7-8 phrases de syllabes où chaque syllabe rime. J’y vais à fond là dedans. Lorsque je commence à rapper quelque chose, et que je réfléchis à plus de syllabes qui s’y connectent, parfois je veux juste continuer en gardant le même schéma sans m’arrêter.




Je l’avais fait avant dans des chansons, où le schéma de syllabes du premier couplet finit par être le schéma de syllabes du deuxième couplet et du troisième couplet. Je le fais parce que les lignes commencent à se connecter et à avoir du sens. Dès que je trouve quelque chose et que je m’y mets, ça sort assez vite. »