Suge Knight comptait libérer Dr Dre et Michel’le de leurs contrats avec Ruthless Records pour les signer sur Death Row, mais Eazy-E et Jerry Heller ne le voulaient évidemment pas.

Suge et plusieurs gars sont alors allés chez Ruthless afin d’obtenir leur libération. On ne saura jamais exactement ce qu’il s’est passé, mais selon Jerry Heller et d’autres personnes, Suge et sa team auraient attaqué et menacé Jerry et Eazy. La scène a même été reconstituée dans le biopic Straight Outta Compton.

Aujourd’hui, Keefe D (ami d’Eazy-E et conducteur de la voiture dans laquelle se trouvait Orlando Anderson lorsqu’il a tiré mortellement sur Tupac à Las Vegas) et Mob James (qui était présent ce jour là aux cotés de Suge Knight) racontent une version assez différente:

 

Keefe D qui n’était pas présent ne croit pas du tout à ce qu’on a pu raconter ou ce qui est montré dans le film:

« Jamais de la vie, Eazy serait venu nous trouver, on n’aurait pas laissé passer ça. Il avait tous les Crips de Compton derrière lui. »

 

Mob James qui était donc présent, raconte sa version des faits:

« Ca ne s’est pas du tout passé comme décrit dans le film. On est allé dans les bureaux de Ruthless, leur sécurité était là, Jerry Heller était là. Il y avait moi, Suge et trois autres dont je ne vais pas citer leurs noms car je ne sais pas si ils voudraient que je les cite. Suge nous a dit qu’il avait besoin de faire libérer Dr Dre et Michel’le. Ce qui est montré dans le film est bidon, ça ne s’est pas passé comme ça. On y est entré, le garde de la sécurité nous empêchait d’aller plus loin, on lui a dit qu’il valait mieux qu’il se casse, j’avais mon petit pistolet. Jerry Heller ne peut de toute façon pas témoigner, il est mort pas vrai? Donc il ne peut pas témoigner. Donc ce gars de la sécurité, qui se reconnaitra, a dégagé du chemin lorsqu’il a vu ce petit calibre, Suge est entré, j’ai refermé la porte pour que Suge puisse discuter avec Jerry. Quand il est ressorti, Suge avait donné un chèque et avait le contrat de Dr Dre. »




Vlad: « J’ai entendu une histoire disant que Jerry Heller avait été mis dans un coffre ou quelque chose d’autre, rien de ça ne s’est passé? »

Mob James: « Non, bien sur que non. On est sorti de là, et il était toujours assis à son bureau, là où Suge l’a laissé et on est parti. Je ne pense pas que Suge ait dû le frapper, il avait déjà super peur. »

Suivez-nous sur Twitter