La femme du Dr Dre dit que le super-producteur l’a forcée à signer un contrat de mariage et s’est sentie coupable par la suite.


La femme du Dr Dre conteste l’accord prénuptial du couple dans son divorce d’un milliard de dollars. Nicole Young a déposé des documents juridiques, dans lesquels elle affirme avoir été « extrêmement réticente » à signer le contrat de mariage en 1996, révélant qu’elle se sentait « acculée au pied du mur ».

« Étant donné la pression et l’intimidation extraordinaires exercées par André, je n’ai pas eu d’autre choix que d’engager un avocat (bien sûr, avec l’aide de l’équipe de professionnels d’André) et j’ai signé l’accord contre mon gré très peu de temps avant notre mariage », a-t-elle écrit.


« André a reconnu qu’il avait honte d’avoir fait pression sur moi pour que je signe un accord prénuptial et il a déchiré plusieurs copies de l’accord devant moi. Depuis le jour où il a déchiré les accords, nous avons tous deux compris qu’il n’y avait pas d’accord prénuptial et qu’il était nul et non avenu ».

Des sources liées à Dre ne sont pas d’accord avec cette affirmation : elles disent à TMZ que les revendications de son ex-femme sont fausses et qu’elle avait le choix de signer ou non.

Dre a déjà accepté de payer une pension alimentaire et de couvrir ses dépenses, mais il semble maintenant que Nicole veuille une plus grosse part de sa fortune d’un milliard de dollars.