Suite aux révélations du système frauduleux opéré par The Game il y a plusieurs jours, d’autres rappeurs se retrouvent critiqués suite à la publication de screenshots de conversations entre les victimes de l’arnaque et les comptes IG officiels de ces rappeurs. Parmi eux: DMX, Fat Joe, Jadakiss, Bow Wow, Papoose, Dave East, Benny The Butcher, et Juelz Santana.

Le procédé

Tout commence avec la société de promotion DaBlock365 qui signe un partenariat avec des rappeurs célèbres. La société leur propose de s’occuper de contacter des rappeurs amateurs afin de leur offrir une place sur une mixtape de l’artiste ou d’une promo via IG en échange d’une somme comprise entre 500 et 2000$.

Un manager de DaBlock365 se retrouve ensuite aux commandes d’un compte Instagram de l’un des rappeurs connus et se charge d’entrer en contact avec des rappeurs amateurs pour leur proposer une place sur une mixtape de l’artiste et/ou une promotion via les stories d’IG, le tout en complimentant une de leurs chansons qu’il n’a pas écoutée. Vu qu’il envoi des messages avec le compte vérifié de l’artiste, le rappeur amateur pense vraiment qu’une légende du Hip-Hop approuve sa chanson. Alors qu’en réalité, l’artiste du compte vérifié n’est jamais en contact avec le rappeur amateur.

Si il est intéressé, le rappeur doit envoyer la moitié de la somme à un cashap appartenant à DaBlock365, et l’autre moitié à un second cashap appartenant à l’artiste vérifié.

Une fois les versements effectués, la chanson du rappeur amateur est garantie d’être sur la mixtape de l’artiste. Dès qu’ils ont une trentaine de chansons, DaBlock365 sort la mixtape, comme promis, mais… sur un compte Soundcloud ou DatPiff ou une playlist Spotify qui n’appartient pas à la mégastar censée être derrière les messages, et qui ne compte pas énormément d’abonnés. Quant à la promotion, elle est faible voir inexistante.

 

A partir de ce moment là, c’est la douche froide pour les rappeurs amateurs qui ont dépensé une forte somme pour que leur chanson atteigne entre 15 et 60 vues sur Soundcloud, Spotify ou Datpiff. Le plus généralement, les vues proviennent d’ailleurs des amis des rappeurs payeurs à qui ils ont envoyé le lien de la tape.

Voici le compte Spotify de DaBlock365. Vous pouvez voir qu’il ne compte que 200 abonnés. Les playlists de Fat Joe, Jadakiss et Benny The Butcher qui semblent avoir été retirées depuis ne totalisaient respectivement que 11, 70 et 9 likes.

Les rappeurs qui pensaient avoir à faire à leurs idoles comptant vraiment pousser leur chanson se sont donc faits tromper par une société de promotion qui était de connivence avec des légendes du Hip-Hop.

 

Les preuves

Parfois, le manager place carrément une annonce:

 

Beaucoup des personnes taguées reçoivent ensuite un DM provenant du compte vérifié du musicien en question. Dans les exemples ci-dessous de DMX et Papoose, ils semblent suggérer que le destinataire leur parle vraiment. Il est également clair qu’ils n’écoutent pas vraiment la musique des destinataires et qu’ils se concentrent uniquement sur l’argent. Notez que Papoose dit « ma tape », insinuant que c’est une mixtape qu’il publie et sur laquelle il apparaît.

Voici un extrait d’une conversation entre le manager de DaBlock365 qui gère le compte de DMX, et un rappeur amateur:

DMX (celui qui gère le compte): Ton son déchire, discutons de le propager sur ma page, quel est ton budget?

Rappeur: T’as répondu vraiment rapidement. Est-ce que tu l’as vraiment écouté? Mon budget est de 1000$, qu’est-ce qu’on peut faire avec ça? Est-ce vraiment DMX? La légende elle-même?

DMX: J’écoute genre 30-45 secondes. C’est moi mon gars.

Rappeur: Ok cool, qu’est-ce que t’as aimé dans le son?

DMX: Cette instru a une sonorité old school, je kiffe.

Rappeur: Ok c’est super! Du coup qu’est-ce que 1000$ peut m’apporter? Je ne m’attends pas à une collaboration mais si tu peux m’aider à pousser mon son ou autre ça serait génial.

DMX: Pour 1000 dollars je peux hoster ton son en l’introduisant et en le mettant en story.

 

Le rappeur demande ensuite si c’est associé avec Da Block 365, le manager essaie alors de noyer le poisson:

Rappeur: Est-ce que c’est associé avec DaBlock365?

DMX: C’est quoi ce truc?

Rappeur: Simplement quelqu’un qui dirige ces trucs, je me demandais simplement si c’était associé avec eux. Ok donc pour 1000$ tu peux poster mon son sur ta story Instagram? Qu’est-ce que 2000$ m’apporterait?


Dans un exemple avec le compte de Papoose, une rappeuse semble contacter le rappeur pour lui demander d’écouter sa chanson et de dire ce qu’il en pense. Ici, le manager de DaBlock365 qui gère le compte de Papoose sous-entend que le son sera poussé au max en évoquant des emplacements en première page de DatPiff, sur Soundcloud, des blogs et sur Instagram, le tout en échange de 500$. Mais il est honnête en disant qu’il n’écoutera pas le son et que c’est à la rappeuse de choisir ce qu’elle désire mettre en avant.

Préférant investir ces 500$ autrement, elle décline la proposition en disant que Fat Joe, Jadakiss, Dave East et Safaree font de même avec des rappeurs et qu’elle n’est pas intéressée par ce genre de business.

 


Du coté de Fat Joe, le manager de DaBlock365 promet que le son sera poussé très fort et qu’il sera sur une mixtape de l’artiste:

« On peut poster sur les stories d’Insta ou mettre ta chanson sur une séries de mixtapes que je sors avec DaBlock365. C’est 650$ un emplacement c’est poussé fort ou on peut faire encore plus. »


Voici le manager de DaBlock365 sur le compte de The Game. Ici, il précise bien que le prix ne comprend pas une collaboration mais un emplacement de mixtape, et que là encore, il le poussera très fort.

La suite, on la connait, le son est placé sur une mixtape soundcloud avec à peine de 200 abonnés.


 

Juelz Santana est aussi dans la combine. Afin de motiver le rappeur amateur, le manager lui dit qu’il pourra être payé pour les streams que sa chanson fera sur sa mixtape.


La joie des rappeurs

Forcément, lorsque des rappeurs légendaires répondent ou entrent en contact avec vous pour aider votre carrière, il est difficile de ne pas être heureux:

« J’ai presque vomis quand Jadakiss a répondu à mon DM »

« Mince, Jadakiss vient de me contacter »

 

« Fat Joe m’a contacté sur IG aujourd’hui et m’a dit de continuer, il m’a écouté. »

« Fat Joe vient de me contacter frère!!! »


 

Refus de faire un Facetime

Mais tous ne tombent pas dans le panneau. Dans cet exemple avec le compte Benny The Butcher, un rappeur amateur demande de faire un Facetime pour voir si c’est vraiment lui qui gère le compte. Le manager dit alors qu’il ne peut pas Facetimer mais qu’il suffit de regarder le check bleu pour voir qu’il est vérifié. Le rappeur dit qu’il veut quand même le voir pour être sûr et qu’il est prêt à mettre 250$ de plus si il le voit.

 


Pareil avec Bow Wow:

« Je n’ai pas le temps pour faire un Facetime »

 


Ainsi que The Game:

« T’es sérieux? Je n’ai pas le temps pour cette m*rde. The Game est le dernier n*gro qui joue avec ça et ce n’est pas la façon dont je fais des affaires. Je n’ai rien à te prouver. »

Notez qu’on voit bien que ce n’est pas Game qui écrit car en quatre phrases il n’a placé qu’un seul namedropping.


Ici, un rappeur dit que Fat Joe et Jadakiss font pareil et qu’il aimerait donc avoir une preuve que c’est vraiment The Game qui lui parle.

 

Le manager arrive tout de même à le convaincre de payer en disant que « personne ne manage la page » et que « il offre des opportunités qu’il aurait aimé que quelqu’un lui propose ». Vu qu’être signé sur Aftermath n’était pas une si grosse opportunité que ça finalement…


Le même exemple avec DMX:

« Je n’ai pas le temps d’appeler tout le monde, j’ai un million de personnes dans mes DMs, si je devais prendre le temps de toutes les appeler je n’aurais jamais eu le temps de contacter. »


Quand la supercherie est dévoilée…

Ici, un rappeur amateur dit qu’il sait que ce n’est pas DMX qu’il lui parle, et le manager de DaBlock365 met un terme à la conversation:

« Tu me fais perdre mon temps, on en a terminé. »


Quand ça s’énerve…

Ici, le manager utilisant le compte de Bow Wow se montre irrespectueux et nie avoir demandé de l’argent:

« S*lope de n*gro tu as 300 followers, rien ne se passe avec ta musique, comprends que la bonne musique ne vend pas, avoir une plateforme oui, et je ne te vendais pas un emplacement, sors une mixtape et je parie que ça ne se vendra pas. »


 

Ensuite, vient le désarroi

Pour ceux qui sont allés jusqu’au bout, c’est la douche froide.

Parfois, la mixtape promise devient une simple playlist:

Rappeur: Pendant un moment j’ai cru que ma chanson allait être dans une playlist lol

The Game (DaBlock365): Elle le sera

 

Une fois que la playlist est mise en ligne, le manager revient pour proposer une autre opportunité, alors que la chanson du rappeur amateur n’a pas reçu le moindre stream…

The Game: Continuons de pousser, tu veux travailler plus?

Rappeur: Je n’ai pas encore vu la moindre écoute sur Spotify. Même pas une.

Rappeur: Ca fait cinq jours que j’ai envoyé les 300$ et je n’ai toujours pas eu une seule  écoute…


 

Quant à ceux qui en ont plus d’une, voici le nombre d’écoutes que ces rappeurs ont eu sur une mixtape de Benny The Butcher:


 

A noter que plusieurs rappeurs ayant payés ces services frauduleux ont réussi à se faire rembourser en faisant pression de tout balancer. Et jusqu’à présent, aucune des superstars du rap impliquées n’a publiquement réagi.

Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com