La légende et pionnier de la côte ouest, DJ Quik, s’est servi des réseaux sociaux pour exprimer ses différends avec Death Row Records, qui, selon le rappeur/producteur, lui doit beaucoup plus d’argent que ce qu’ils lui ont envoyé.

Montrant un chèque de royalties d’une valeur de 109 dollars, Quik se plaint du manque de respect à son égard pour tout le travail qu’il a accompli pour eux.

« Je ne suis pas très content. Je suis vraiment offensé par ce chèque de Death Row, et par ce montant. Malgré tout le travail que j’ai fait pour ces fils de p*te, j’ai l’impression que le facteur respect est dingue. Il n’y en a aucun. Alors pour vous montrer à quel point votre argent compte pour moi, M. Death Row records. »

 

Il pose ensuite le chèque sur le barbecue, et commence à le bruler à l’aide d’un briquet.

« Tous les trucs de Tupac que j’ai faits. J’ai aidé pour l’album du Dogg Pound. Je veux mon vrai argent et je veux mes crédits pour tout ce que j’ai fait dans cette industrie. Toutes les chansons, y compris Hot In Here de Nelly, et Pharrell pour Get Nekkid. Je veux mes crédits de Kendrick Lamar. Et ce n’est pas un manque de respect envers Kendrick Lamar, j’adore TDE, vous êtes géniaux. Mais le fait que vous ayez exclu mon crédit de King Kunta était dingue. »

 

« Home Alone de R. Kelly, c’est cent pour cent tous mes drums, ma musique, et moi jouant des percussions. Je veux ça aussi. All Eyez On Me, c’est à mon crédit, je veux ça. In Da Club, If I Can’t, j’ai aidé 50 Cent à réaliser ces chansons. Je veux ça aussi. Je veux tous mes crédits. Je commence à être impatient et je ne me sens pas respecté. Je ne veux plus être l’outsider de cette industrie musicale. Je dois être respecté comme le roi et le seigneur que je suis, un Dieu quand il s’agit de production. J’ai besoin de tous mes p*tains de crédits. »

 

Il continue ensuite sur Death Row:

« J’ai pris le risque de mourir en allant là-bas. J’aurais pu être tué en étant dans cette maison de disques. J’ai besoin de tous mes p*tains de crédit. Donnez-moi mon respect tant que je suis en vie. Donnez-moi mes roses quand je peux les sentir. »

 

Compte tenu de la contribution de DJ Quik au rap game, il est consternant de le voir contraint de se battre pour obtenir la reconnaissance qu’il mérite, mais pourquoi a-t-il attendu si longtemps avant de se battre pour des prods qui ont pour certaines plus de 20 ans?

Regardez la vidéo ci-dessous:

Amateur de hip-hop américain et français et plus généralement d'urban. Top 5: Tupac, Biggie, Eminem, Nas, Ice Cube