Il y a près de 18 ans, le DJ de Run-DMC et pionnier du Hip-Hop, Jam Master Jay était abattu par des assaillants inconnus dans un studio d’enregistrement dans le Queens. Ce meurtre a fait l’objet du documentaire de Netflix en 2018 « ReMastered: Who Killed Jam Master Jay? » qui interroge les personnes qui connaissaient Jay et révèle à quel point l’affaire était alambiquée et mystérieuse. Cependant, elle a peut-être été démystifiée aujourd’hui par l’arrestation de deux hommes en relation avec le meurtre, selon le New York Times.


Le Times rapporte que les procureurs fédéraux prévoient d’annoncer la mise en accusation de Ronald Washington et Karl Jordan, Jr. pour meurtre dans le cadre d’un trafic de drogue. Washington purge actuellement une peine fédérale pour vol. Jordan a été appréhendé dimanche. Les autorités soupçonnent depuis longtemps que le meurtre de Jay était lié à une dispute financière. Washington avait été initialement désigné comme suspect en 2007, selon Billboard, qui a rapporté qu’il avait nié tout lien avec Jam Master Jay.


Jam Master Jay était l’un des trois membres fondateurs de Run-DMC, l’un des groupes les plus influents du Hip-Hop dans les années 1980. Leur chanson « My Adidas » a contribué à prouver la valeur du Hip-Hop comme outil de marketing, tandis que « Walk This Way » avec Aerosmith a comblé le fossé entre le style émergent et le son rock prédominant. Ils ont été le premier groupe Hip-Hop à apparaître dans American Bandstand et sur la cover de Rolling Stone, et ils ont été les premiers à être nominés pour un Grammy.