R. Kelly est en pleine procédure judiciaire concernant des allégations d’agressions, et la situation vient juste de se développer davantage : Le New York Times a révélé que les procureurs fédéraux de Brooklyn ont annoncé que trois personnes – Donnell Russell, Michael Williams et Richard Arline, Jr – ont été arrêtées pour des projets distincts visant à menacer et à corrompre les accusatrices de R. Kelly. L’un de ces incidents consistait à mettre le feu à une voiture appartenant à une femme qui a publiquement accusé Kelly.


L’incendie a eu lieu tôt le matin du 11 juin en Floride, lorsqu’un témoin potentiel du procès de Kelly s’est réveillé et a découvert que son véhicule était dans son allée, englouti par les flammes.

Ce n’est pas la première fois que Kelly et/ou ses associés sont accusés d’intimidation. En octobre 2019, il a été accusé d’avoir envoyé des lettres de menaces à ses victimes présumées et à leurs familles. Dans un cas, il aurait « envoyé une lettre dactylographiée à un avocat représentant alors l’inconnue n°5, menaçant de publier des photos compromettantes et potentiellement embarrassantes de l’inconnue n°5 si elle poursuivait son procès civil contre l’accusé ».

 

Les procureurs ont également affirmé : « En ce qui concerne les femmes, il a demandé aux femmes, témoins potentiels contre lui, de choisir un camp, et a fortement insinué que choisir le mauvais camp – c’est-à-dire pas le sien – leur causerait du tort ou à leur famille.