‘Propaganda’ est sorti en 2000 et est tiré de l’album Let’s Get Free. Le groupe Dead Prez dénonce la propagande orchestrée par le gouvernement américain et les institutions afin de rendre la population ignare et inoffensive. Certaines communautés en particulier endurent des réglementations injustifiées ainsi que l’oppression des forces de l’ordre.

Dans cet extrait, M-1 s’adresse au gouvernement américain de manière édifiante en pointant du doigt l’abus de contrôle qu’exerce l’État sur son peuple. Les premières lignes peuvent être en référence au célèbre discours du président Lincoln « On peut tromper tout le monde de temps en temps, on peut même tromper certaines personnes tout le temps, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps » ou à Bob Marley cité plus tard, via la chanson ‘Get Up, Stand Up’ où il réplique « On peut parfois tromper certaines personnes, mais on ne peut pas tromper tout le monde tout le temps ». L’embrigadement se forme par les médias de masse corrompus qui aliènent l’opinion publique ou encore par le biais de l’art comme les films, les livres, la peinture et la musique :

Tu ne peux pas tromper tout le monde tout le temps
Mais si tu trompes les bonnes personnes, les autres les soutiendront
Dis-moi qui contrôle ton esprit ? Ta vision du monde ?
Est-ce les actualités ou le film que tu emmènes voir ta copine ?

Oncle Sam désigne en d’autres termes les États-Unis qui emploie un plan d’action appelé Predictive Programming, ou programmation prédictive. Celui-ci consiste à utilise les oeuvres de fiction pour implanter subtilement des détails prémonitoires afin de culpabiliser la population de sa passivité. Par exemple une écrivaine avait laissé en 1898 un avant-goût du naufrage du Titanic, les Simpsons avaient fait de même avec les attentats du 11 septembre 2001 ou encore l’élection de Donald Trump présente dans de nombreux ouvrages. Le but étant de faire croire aux citoyens d’un destin déjà écrit au préalable afin de rejeter la responsabilité sur le peuple de ne pas avoir pris les précautions nécessaires malgré les nombreux avertissements. M-1 met également en avant les secrets du gouvernement, notamment via l’affaire de Roswell, concernant la dissimulation d’un objet volant non-identifié au Nouveau-Mexique. Par ce biais, il soulève le questionnement de la zone 51 représentant une partie du Nevada où serait cachée une base militaire afin de tester des appareils expérimentaux, et est généralement reliée aux théories des OVNI. Le président américain, George Bush, camoufle une partie d’ombre et espère garder les individus dans l’ignorance. Par conséquent, il emploie des mots techniques pour mettre en lumière les conditions des banlieues et milieux défavorisés, afin de perdre son auditoire pour tenir responsable les minorités de leur quotidien misérable :

Ecoute ce que je dis parce que l’Oncle Sam a un plan
Si tu examines ce qu’ils nous disent, alors tu comprendras
Ce qu’ils plantent dans les graines de la prochaine génération
En nourrissant nos enfants par la déséducation
Personne ne sait s’il y a des OVNI ou de la vie sur Mars
Ou ce qu’ils font quand ils sont dans les étoiles
Parce que je ne crois pas un mot de ce que le président a dit
Il nous a hypnotisés en nous remplissant la tête de mensonges
Lorsqu’il parle en mots codés de la criminalité et de la pauvreté
Drogues, aide sociale, prisons, armes à feu et vols
Cela nous vise clairement, il n’y a aucune excuse pour la calomnie
Mais ce qui est bon pour l’oie, est toujours bon pour le jars (mâle de l’oie)

Les grandes chaînes d’informations sélectionnent des thématiques afin d’aliéner leurs audimats et se soumettent au point de vue du gouvernement, or la démocratie se veut égalitaire dans la prise de parole. Il illustre ainsi son propos en faisant référence au soi-disant cancer de l’orteil de Bob Marley, qui se serait propagé dans son corps et aurait engendrer sa mort, mais également au décès de Huey P. Newton, l’un des fondateurs du mouvement de révolte des Blacks Panthers, assassiné pour une histoire de drogue. Ce qu’il dénonce ici, est que le FBI a préféré détourner le motif de ce meurtre en tenant responsable un afro-américain lié aux trafics illicites :

Je ne crois pas que Bob Marley soit mort du cancer
Il y a 31 ans, j’aurais été un Black Panther
Ils ont tué Huey parce qu’ils savaient qu’il avait la réponse
Les images que tu vois dans les actualités sont de la propagande

Stic Man fait allusion aux théories du complot selon laquelle les hôpitaux implantent des puces électroniques dans le bras des patients lorsqu’ils ont recours à une prise de sang. Il appelle donc à la révolution, dont la première étape est de s’infiltrer au pentagone, le siège du Département de la Défense des Etats-Unis, afin d’y découvrir tous les secrets d’États cachés :

Je ne veux pas de puce informatique dans le bras
Je ne veux pas mourir d’une bombe nucléaire
Je dis que nous devons tous nous précipiter au pentagone
Sortons nos armes et attrapons l’intercom

Stic Man pense que la religion a été créée par l’homme dans le but de trouver une raison de vivre et des réponses à leur existence. Les croyants trouvent en Dieu l’être pure et parfait, or il remet en question leur idolâtrie car si Il est la bonté incarnée, comment peut-il avoir concevoir de laisser les Hommes s’entretuer ou encore d’exterminer six millions de juifs lors de la Shoah ?

L’homme a fait dieu, par ignorance et par peur
Si Dieu a créé l’homme, alors pourquoi diable nous aurait-il mis ici ?
Je pensais qu’il était censé être le plus aimant
Le même Dieu qui a laissé Hitler mettre les Juifs au four

De nombreuses chaînes d’information ont pour habitude de biaiser le téléspectateur afin de développer chez lui un état de psychose et de peur. Certaines émissions traitent des sujets d’actualités avec peu de recul, stigmatisant ainsi les minorités afin de donner raison aux autorités de réprimander la communauté noire :

Ton écran de télévision, est en train de tromper ton point de vue
Chaque chaîne fait un lavage de cerveau aux flics
Courant dans les piaules des négros en prétendant avoir entendu des coups de feu

L’abus de pouvoir des forces de l’ordre, l’embrigadement des médias ou l’enrichissement des grandes institutions contribuent à la propagande et la désinformation de masse. Ici, il se questionne sur la réel cause du meurtre de Ron Brown, un politicien victime d’un accident d’avion, et soupçonne l’État de dissimuler la vérité. Il fait notamment allusion aux Jeux Olympiques de 1996 où un attentat a retenti au Parc Centenaire à Atlanta orchestré par Eric Rudolphe, extrémiste de droite chrétienne et nationaliste blanc, soupçonné d’appartenir au membre du Ku Klux Klan. Or pour Stic Man, cela reste une énième tentative d’hypocrisie du gouvernement américain. En oeuvrant sur la terreur des individus, ce dernier peut ingénieusement mettre en place la loi martiale qui consiste à autoriser un système judiciaire d’exception en collaboration avec l’armée et la police :

C’est un complot, mais mec, peux-tu me dire qui est le plus gourmand ?
Les grandes entreprises, les flics ou les médias ?
Le temps est venu, le terrorisme en hausse
Les avions commerciaux qui tombent du ciel comme des mouches
Me font demander quels secrets ont disparu avec Ron Brown
Qui a brûlé des églises sans qu’aucune preuve ne soit trouvée ?
Ce n’est pas une coïncidence, il y a eu trop d’incidents réguliers
C’est peut-être le Klan qui a posé cette bombe aux Jeux olympiques
Mais c’était probablement le FBI, au fond
Parce que s’ils nous font tous paniquer, ils peuvent déclencher la loi martiale

‘Propaganda’ met au défi ses auditeurs d’examiner les intentions de ceux qui contrôlent la Nation et incite le peuple à exiger la vérité afin de pouvoir l’analyser et la diffuser. Une fois avoir compris les desseins du gouvernement, il est plus facile de clarifier les intérêts économiques, politiques et sociaux.

 

De quoi ça parle? est la nouvelle section d’Adramatic Hip-Hop dans laquelle vous retrouverez quotidiennement une analyse textuelle détaillée d’un son ainsi que la traduction de ses passages clés afin d’en extraire l’histoire qu’il raconte.