DaBaby s’était déjà excusé la semaine dernière suite à ses propos tenus sur la scène du festival Rolling Loud, mais uniquement pour ce qu’il avait dit sur le SIDA. Après une semaine de réactions négatives, de prises de position sur ses opinions LGBTQ+ et d’exclusion de plusieurs festivals, DaBaby s’est à nouveau excusé sur les réseaux sociaux pour ne pas mettre sa carrière encore plus en péril.

Si ces excuses semblent plus authentiques et pleines de remords, c’est parce qu’elles ont été probablement rédigées par son publiciste. En tout cas, elles assument la responsabilité de ce qu’il s’est passé la semaine dernière.

Dans le message, la personne écrivant pour DaBaby s’en prend hypocritement aux réseaux sociaux en disant que tout ce dont le rappeur avait besoin était plus d’éducation sur ces sujets et que certains lui ont tendu la main pour lui offrir gentillesse, éducation et compassion. Il dit aussi que, venant d’où il vient, dans des circonstances difficiles et sans éducation, il n’y avait aucun moyen pour lui d’être informé sur ces sujets:

« Les réseaux sociaux agissent tellement vite que les gens veulent vous démolir avant même que vous ayez la possibilité de grandir, de vous éduquer et d’apprendre de vos erreurs. En tant qu’homme qui a dû faire son propre chemin à partir de circonstances très difficiles, avoir des personnes que je connais publiquement qui agissent contre moi – sachant que ce dont j’avais besoin était une éducation sur ces sujets et des conseils – a été un défi. J’apprécie les nombreuses personnes qui sont venues vers moi avec gentillesse, qui m’ont contacté en privé pour m’offrir sagesse, éducation et informations. C’est ce dont j’avais besoin et je l’ai reçu.

 

Je tiens à m’excuser auprès de la communauté LGBTQ+ pour les commentaires blessants et dérangeants que j’ai faits. Encore une fois, je m’excuse pour mes commentaires mal informés sur le VIH/sida et je sais que l’éducation à ce sujet est importante. Je vous aime tous. Que Dieu vous bénisse. »

De sages paroles, surtout lorsqu’on se rappelle des commentaires qu’il adressait à ses critiques, dont Black Thought, il y a encore quelques jours:

 

« Je n’essaie même pas d’être drôle en disant …. JE NE SAIS PAS QUI EST CE N**** DAWG, et je ne me soucie pas de te perdre en tant que fan mon garçon lol. Toi ou n’importe quel autre n**** qui veut jouer à suivre le leader. Cette superstar dont vous étiez fan est debout n****, vous n’avez jamais vu ça, hein? Ces n***** pensent vraiment qu’ils vont influencer les gens pour qu’ils arrêtent d’écouter l’INFLUENCE. J’ai l’influence ET les c*uilles n****. »

Visiblement, il a donc perdu au moins l’une des deux.

 

Boosie Badazz triste que DaBaby soit blacklisté

Boosie Badazz a quant à lui réagi au traitement dont, d’après lui, DaBaby est victime:

 

« C’est triste de voir comment vous essayez tous d’imposer ce truc gay au monde. Comment vous essayez tous d’interdire les artistes. C’est triste, mon frère, c’est triste, mon frère. Dans 10 ans, il ne sera plus normal pour un enfant d’être hétéro. C’est triste, mon frère. Vous essayez tous de forcer ces enfants, mon frère. Vous l’imposez aux artistes, vous l’imposez aux plus grands artistes. Vous savez pourquoi ? Parce que les jeunes aiment ces artistes. Vous attaquez ces jeunes. Les enfants aiment ces artistes. Alors on va les obliger à promouvoir cette merde. Et qui va nous suivre ? Les enfants. C’est triste, mon frère. Dieu fait des backflips en ce moment. »

Regardez la vidéo ci-dessous: