D.PROZ au service de nos émotions

Quels que soient les épisodes émotionnels que nous traversons au cours de notre vie, la musique a un fort pouvoir sur notre inconscient. Chansons d’amour, airs mélancoliques, rap et slam permettant d’évacuer sa colère, musiques de rupture… Les registres sont très variés, nous offrant la possibilité de jouer avec un vaste panel de sentiments. Ne vous êtes-vous jamais retrouvé à verser une larme face à des notes émouvantes ou des paroles vous allant droit au cœur ? N’avez-vous jamais été pris d’une soudaine envie de danser sur des rythmes entraînants ?

Nous nous en rendons bien compte : musique et émotions sont des notions qui sont loin d’être décorrélées. Quels en sont les mécanismes, que D.Proz a si bien compris ? Nous menons l’enquête.

À la découverte du système nerveux

 

Pour prendre conscience de l’impact de la musique sur nos émotions, il faut partir en voyage dans notre cerveau. Et plus spécifiquement dans le système nerveux. En effet, chaque son peut être décomposé en vibrations, qui vont entrer en phase avec les rythmes de notre organisme. En fonction de nos états d’esprit et de nos battements de cœur, de notre vitesse de circulation sanguine ou encore de la fréquence de notre activité cérébrale, nos réactions seront différentes.

Si les sons s’accordent avec nos rythmes internes, nous pouvons alors ressentir un grand bien-être nous envahir. À l’inverse, lorsque les tonalités qui nous parviennent sont trop violentes, c’est le stress qui nous submerge.

De façon plus concrète, les vibrations qui parviennent à nos oreilles vont être traduites en émotions dans notre cerveau limbique. Celui-ci est le siège de la régulation de nos hormones, de nos ressentis, mais contrôle aussi le côté fonctionnel de notre organisme. Le rythme cardiaque et la tension artérielle, par exemple, dépendent de cette partie de notre cerveau.

Tour d’horizon de la musicothérapie

Vibrations intérieures, extérieures et création de soi

Les vibrations qui entrent en contact avec notre corps vont avoir un ensemble d’effets spécifiques. La peau, d’une part, peut réagir lorsque nous sentons nos poils se hérisser et que nous frissonnons. Des basses profondes, elles aussi, sont susceptibles de faire vibrer nos organes internes !

De par les émotions qu’elle suscite, reliant la pensée, la matière et l’émotion, la musique contribue également au développement de la personnalité en promouvant la création de soi. Elle nous aide ainsi à forger notre identité, notamment en nous ancrant dans une histoire, une civilisation et des contextes bien précis, stimulant par la même occasion notre imagination. En effet, il ne faut pas négliger l’importance de l’inconscient dans la structuration de ce que nous sommes.

La musique étant aussi un vecteur de sociabilité, soulignant l’appartenance à un groupe et la cohésion entre les personnes la partageant, elle joue donc un rôle majeur dans la définition de l’identité tant personnelle que de groupe.

C’est d’ailleurs un constat phénoménal dans l’œuvre de D.Proz. Mettant la musique au cœur de l’éducation, grâce à ce qu’il appelle la prose poétique urbaine, il touche les cœurs de nombreux jeunes et s’engage pour leur faire part de sa vision du vivre ensemble. Son idée ? Faire fi des inégalités.

Les forces de la musicothérapie

La musique est très présente pour susciter des émotions dans bien des cadres : spiritualité et invitation à la méditation, films, mais aussi techniques de marketing incluant la publicité… C’est parce que les conséquences de ces vibrations sonores vont bien plus loin que ce dont nous avons conscience.

Pour poursuivre sur cette lancée, le fait de recourir à la musique dans un contexte thérapeutique est de plus en plus prisé. Que ce soit pour extérioriser des émotions profondes que nous ne parvenons pas à exprimer, ou pour faire ressurgir des souvenirs auprès des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, la musicothérapie se révèle donc être très efficace.

La musique peut stimuler la créativité, augmenter la concentration et l’attention, améliorer le sommeil, mais aussi apaiser l’anxiété et booster la positivité. Mais ce n’est pas tout ! D’un point de vue physique également, il semblerait que son usage soit propice à la modification des perceptions douloureuses.

La musique est bien plus qu’une simple succession de rythmes et de paroles. En effet, c’est une manière de parler à l’âme et de réveiller des émotions. Des sentiments de colère, de joie, de bien-être, d’élévation spirituelle, mais aussi d’amour, peuvent donc bien être transmis au moyen de ce vecteur puissant, notamment grâce à ses interactions avec notre système nerveux. Par-delà cet aspect, la musique permet aussi de développer la cohésion sociale et l’identité propre de chaque individu, ce qui constitue la clé de voûte de la prose poétique urbaine de D.Proz. Vous souhaitez en savoir plus sur cet artiste aussi talentueux qu’engagé ? Alors n’hésitez pas à découvrir son univers !

Adra
Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com

Stay Connected

610,238FansLike