On pensait que la vidéo de trois minutes postée par le camp d’A$ap Rocky et sur laquelle on voit le rappeur garder son calme alors que lui et son crew se font harceler allait contribuer à sa libération mais il pourrait en être rien !

Les procureurs ont en effet demandé au juge de les autoriser à maintenir A$ap Rocky et des membres de son crew en détention pendant deux semaines, le temps, selon eux, de mener à bien leur enquête.

Le problème serait que malgré qu’on voit Rocky sur la vidéo en train d’essayer de calmer les esprits et de dire clairement qu’il ne veut rien faire qui le conduirait en prison, on ne sait pas exactement ce qu’il s’est passé entre ce moment et la baston, et que sans des témoignages ou preuves vidéos disculpant le rappeur ou affirmant qu’il s’est battu pour se défendre, les enquêteurs devront s’en tenir aux témoignages discordant du crew d’A$ap Rocky et des deux jeunes, qui seront bien aidé par la vidéo montrant indiscutablement le rappeur fracassant l’un des jeunes.

A noter que le garde du corps d’A$ap Rocky a été relâché par manque de preuves.

Je rappelle que le rappeur risque six ans de prison en Suède.

Il est fort à parier que cette histoire aura un impact sur sa tournée européenne prévue pour ces prochaines semaines, et notamment son passage au festival de Dour.




Suivez-nous sur Twitter