Lorsque R. Kelly, âgé de 27 ans, a épousé Aaliyah, une jeune fille de 15 ans, l’affaire a été classée comme un énième scandale impliquant plusieurs célébrités. Mais à l’approche de son procès, un nouveau livre montre à quel point tout cela était profondément perturbant.

Quelques jours avant le début officiel du procès de R. Kelly, sa relation avec Aaliyah est en bonne voie d’occuper le devant de la scène. Il y a plusieurs semaines, son avocat a semblé laisser entendre que le chanteur de R&B avait eu une relation sexuelle avec l’adolescente mineure, avant d’essayer de revenir sur cet aveu.

L’argument semble vain, car il est publiquement établi qu’en août 1994, Kelly, 27 ans, a épousé la superstar montante Aaliyah, alors âgée de 15 ans, lors d’une cérémonie secrète tenue dans une chambre d’hôtel de Chicago. Parmi les nombreux chefs d’accusation retenus contre Kelly, les procureurs affirment qu’il a soudoyé un fonctionnaire de l’Illinois afin d’obtenir une fausse carte d’identité pour Aaliyah, qui devait indiquer qu’elle avait 18 ans pour qu’ils puissent se marier.

C’est un étrange coup du sort que le début du procès pour trafic sexuel de Kelly à New York, dans lequel la chanteuse défunte est listée comme une Jane Doe, coïncide également avec le 20e anniversaire de la mort tragique de la jeune femme de 22 ans dans un accident d’avion le 25 août 2001.

 

Mais il n’en reste pas moins que le procès est sur le point de commencer et que chaque mention d’Aaliyah ne manquera pas de faire la une des journaux. Il est temps que les médias se souviennent de la façon dont ils ont balayé d’un revers de main les abus dont l’adolescente a été victime.

C’est quelque chose qui a toujours marqué la journaliste musicale et auteur de renom Kathy Iandoli, dont le livre Baby Girl: Better Known as Aaliyah doit sortir le 17 août chez Atria Books.

« Ça a commencé à vraiment me déranger parce que j’ai réalisé qu’on ne donne jamais à Aaliyah le crédit d’être une survivante », raconte Iandoli au Daily Beast. « Tout ce dont nous nous souvenons en ce qui concerne sa vie à la fin, c’est qu’elle n’a pas survécu à un accident d’avion. Mais elle a survécu à quelque chose de bien plus gros dont nous ne lui avons jamais donné le crédit parce que nous l’avons mal représenté, nous l’avons mal qualifié. Nous avons décidé qu’ils étaient un ‘couple’. Je rendrais un mauvais service à son statut de survivante si je ne parlais pas de ce qui s’est passé. »

À l’époque, si le mariage de Kelly et d’Aaliyah est considéré comme scandaleux, Kelly ne soulève pas de véritable indignation. La couverture du magazine Vibe, consacrée à ce mariage controversé, titrait: « le mariage scandaleux avec l’adolescente superstar Aaliyah », tandis que le titre de l’article qualifiait Kelly de « Superfreak » (supermonstre). Le journaliste se demandant si l’attrait d’Aaliyah pour Kelly était dû au fait qu’il était « faible et incapable de gérer l’esprit d’une adulte ».

 

Le bien-être d’Aaliyah n’était pas vraiment pris en compte, si ce n’est par un questionnement sarcastique sur la façon dont ses parents ont permis que cela se produise. Au lieu de cela, le mariage a été dépeint comme un autre scandale de célébrité: un mentor tombant amoureux de sa protégée, une tendance hollywoodienne répétitive d’hommes plus âgés sortant avec des femmes beaucoup plus jeunes. Le fait que le premier album d’Aaliyah, sur lequel on retrouve les empreintes de Kelly, s’intitule « Age Ain’t Nothing But A Number » (L’âge n’est qu’un nombre) n’a pas aidé non plus.

Avec le recul, Iandoli estime qu’Aaliyah a été rejetée alors qu’elle n’était encore qu’une adolescente, se faisant huer sur scène et essentiellement blacklistée par l’industrie musicale à cause de ce mariage, tandis que Kelly ne subissait étrangement aucune répercussion.

Maintenant, alors que les preuves s’accumulent contre Kelly, qui a été traqué par des allégations de viols sur mineurs depuis 1996, a été accusé de production de pornographie enfantine en 2002, a été accusé de diriger une secte sexuelle en 2017, et fait maintenant face à des accusations fédérales de trafic sexuel et de racket, Iandoli exige de savoir pourquoi Aaliyah n’a pas reçu d’excuses et la reconnaissance appropriée en tant que survivante.

Grace au procès qui arrive, il est temps pour Aaliyah d’être officiellement reconnue en tant que survivante d’un prédateur sexuel. Et on se doit également de poursuivre chaque personne qui a été impliquée de près ou de loin dans cette affaire lugubre et perverse, afin de rendre justice à la chanteuse, une bonne fois pour toutes.

Inconditionnelle de musiques hip-hop, soul et r&b "Be bold, be brave enough to be your true self" - Queen Latifah