The Miseducation of Lauryn Hill montre un côté personnel de la rappeuse/chanteuse qui n’a jamais été exploré pendant sa période au sein des Fugees. Mettant son âme à nu et explorant l’amour sous toutes ses formes, elle nous emmène dans un voyage où se mêlent chagrin d’amour, joie retrouvée et spiritualité. De skits légers aux ballades passionnées, la chanteuse passe de sa voix douce et rauque à des lignes de raps avec un flow facile, qui sonne toujours aussi captivant aujourd’hui. En fusionnant le son émergent de la néo-soul avec le hip-hop, et en intégrant des couches groovy de gospel, de reggae et de funk dans le mélange, Lauryn Hill a excellé en produisant l’un des albums les plus innovants jamais créés.

Mais il ne s’agissait pas seulement d’une musique avant-gardiste, elle était aussi remplie d’une sagesse inestimable. Voici quelques-unes des leçons d’amour que vous pouvez tirer du chef-d’œuvre de l’artiste.

« T’aimer est comme une bataille, et nous finissons tous les deux avec des cicatrices »

“Loving you is like a battle, and we both end up with scars” (Ex-Factor)

On peut dire que Lauryn a eu sa part de chagrin d’amour, et dans son single de 1998, « Ex-Factor », l’un des morceaux les plus célèbres de Miseducation, elle nous montre comment ça se passe. Ses paroles incroyablement honnêtes retracent la confusion qui accompagne la séparation avec une personne que vous aimez profondément et qui vous a fait du mal. Il est rare d’entendre ces batailles internes et externes articulées avec autant de force dans une chanson, et ça reste, encore à ce jour, l’une des meilleures.

« Mon coeur est d’or, j’ai repris mon âme »

“My heart is gold, i took back my soul” (I Used To Love Him)

Miseducation ne se contente pas de célébrer le grand amour – il établit également un schéma du type d’amour à éviter. La chanson « I Used to Love Him », avec Mary J. Blige, est l’une des meilleures chansons de rupture jamais écrites. Alors que le titre suggère qu’il pourrait s’agir d’une chanson mélancolique, la réalité est qu’elle est super réjouissante, car les deux femmes célèbrent le fait d’être débarrassées d’un amour qui leur a fait « cesser d’être une reine ». L’amour qui contrôle, l’amour qui frustre, l’amour qui émousse les sens et vous empêche de vous épanouir. Dans cette chanson, Lauryn montre à quel point vous êtes mieux sans tout cela. Ou comme elle le dit, « Mon âme était exténuée, mais maintenant elle est régénérée. »

 

« Et au fond de mon coeur, la réponse était en moi »

“And deep in my heart, the answer it was in me” (The Miseducation Of Lauryn Hill)

Dans le titre éponyme, Hill exprime que, malgré les tentatives de chercher quelque chose ailleurs, nous devrions regarder en nous-mêmes, car c’est toujours là que se trouve la vraie réponse.

« Tu peux en gagner quelques-unes, mais tu viens d’en perdre une »

“You might win some, but you just lost one” (Lost One)

Lauryn Hill ne se contient pas, et sur « Lost One », la chanteuse se lâche. Enregistré au musée Bob Marley en Jamaïque, ce titre de pur hip-hop nous apprend à dire notre vérité sans honte. Dans ce cas, cela signifie dire à un ex qu’il a perdu la meilleure personne qu’il aurait pu avoir.

« Je n’ai jamais été amoureuse comme ça avant »

“I’ve never been in love like this before” (To Zion)

En 1997, Lauryn Hill a donné naissance à son fils, Zion David, qu’elle a eu avec le fils de Bob Marley, Rohan Marley. Dans « To Zion », la chanteuse évoque l’incertitude et les inquiétudes entourant sa grossesse. La passion, l’étendue de la voix, les paroles et la production s’unissent pour créer l’une des plus belles chansons jamais enregistrées, sur la façon dont le plus merveilleux des amours peut être trouvé lorsqu’on s’y attend le moins.

Inconditionnelle de musiques hip-hop, soul et r&b "Be bold, be brave enough to be your true self" - Queen Latifah