Bien qu’il était soutenu par ses fans et d’autres rappeurs américains, la détention d’A$ap Rocky en Suède l’année dernière a eu du mal à émouvoir une partie des afro-américains qui se rappelait d’une déclaration du rappeur en 2016 lorsqu’on lui avait demandé de s’investir dans la communauté et de parler, entre autres, du décès de Michael Brown, abattu par des policiers alors qu’il avait les mains en l’air.




Voici ce que Rocky avait répondu à l’époque lorsqu’on lui demandait si il se sentait forcer de parler de la situation des afro-américains:

« Ils ne me forcent à rien. Je dois juste rester noir et mourir? Pourquoi? Parce que je suis noir? Donc chaque fois que quelque chose va se passer, je dois me mobiliser parce que je suis noir? Qui est-ce que je suis bordel? Al Sharpton? Je suis A$ap Rocky. Je n’ai pas signé pour être un activiste politique. Je veux parler de la putain de lean, de mon meilleur ami qui meurt, des meufs qui viennent et sortent de ma vie, des vêtements de mode que je porte, de ma nouvelle inspiration dans les drogues! Je ne veux pas parler d’un putain de Ferguson parce que je ne vis pas là bas! Je vis à Soho et à Beverly Hills. Je ne sais pas m’y associer. Je suis en studio, je suis dans ces studios de mode, je suis dans les draps de ces salopes, je ne fais rien d’autre que ça. C’est ma vie. »

 

Lors d’une interview récente accordée à Kerwin Frost, Rocky a voulu se justifier une bonne fois pour toutes:

« Je pensais m’être déjà justifié dans le passé mais quand j’étais en prison j’ai entendu que des gens continuaient à remuer ça. Ce que je voulais dire dans ces anciennes interviews était que je trouvais inapproprié de rapper de choses pour lesquelles je n’avais pas apporté mon aide. J’avais le sentiment que lorsqu’il s’est passé ce qu’il s’est passé à Fergusson, J Cole y était allé et on en parlait aux infos et il apportait son aide. »



« Je trouvais qu’il méritait de rapper à ce sujet. Donc quand quelqu’un m’a demandé ça en 2015 je lui ai répondu que je trouvais qu’en étant à SoHo ou autre part je ne pouvais pas en parler. Si je l’avais fait ça n’aurait pas été sincère, ça aurait été prétentieux. »