Dans une interview accordée pour la promo de son livre One Last Song: Conversations on Life, Death, and Music, Andre 3000 a révélé être passé à deux doigts de la mort quand il était plus jeune:

« Quand j’étais plus jeune, mon ami et moi avons eu un accident de voiture. Nous roulions avec la mère de mon ami, mais nous étions si jeunes, nous ne savions pas ce qui s’était passé jusqu’à notre réveil à l’hôpital. Je ne savais pas, j’étais un enfant.


« Nous étions dans cette rue d’Atlanta et c’était une rue peu fréquentée et heureusement ce type qui avait de l’argent est passé, et il avait l’un des premiers téléphones portables en état de marche. C’était comme une mallette et il a pu appeler une ambulance. Si nous n’avions pas eu ce téléphone portable, nous aurions attendu trop longtemps et nous aurions pu mourir ».