Savez-vous qui était Kanye West le 23 octobre 2002? Peut-être si vous étiez un vrai connaisseur de rap, mais sinon, probablement pas. Jusqu’à cette nuit là, Kanye West s’était fait un nom principalement grâce à ses productions. L’artiste originaire de Chicago avait produit 5 sons sur l’album The Blueprint de Jay-Z mais il n’était pas connu en tant que rappeur: il allait littéralement faire ses débuts un mois plus tard en apparaissant sur The Bounce de Jay-Z sous le pseudonyme de Ray Ray. Mais pour faire court, il n’était personne pour la plupart des gens.

Donc lorsque fut parvenue la nouvelle de son grave accident de voiture le 23 octobre 2002, beaucoup de gens ont simplement haussé les épaules. Personne ne se doutait que ce moment allait finir par devenir l’un des plus importants de sa vie. Celui qui aurait pu tout anéantir, et qui au final, propulsa sa carrière.

 

Mais que s’est-il donc passé cette nuit là?

En fait, il se trouvait à Los Angeles dans un studio avec Ludacris, The Black Eyed Peas, Beanie Sigel, Peedi Crack et DJ Whoo Kid. Ce dernier raconte même que Kanye essayait d’impressionner Luda en rappant des couplets, mais Luda niait:

« Donc Kanye avait l’air dingue tu sais, il essayait d’impressionner Luda, mais ce n’était pas le moment, Luda voulait venir, faire son couplet, et se barrer. Et ce qui a empiré le truc c’est que Kanye est venu pour lui faire écouter une instru, mais au moment où il est arrivé, Luda avait déjà choisi une instru de Red Spyda. Donc maintenant je devais dire à Kanye qu’on n’avait plus besoin de ses services. »

Furieux, vers 3 heures du matin, Kanye quitte le studio dans sa Lexus, et à quelques centaines de mètres de son hotel, une voiture lui coupe la route et il se retrouve sur la mauvaise bande de circulation sans pouvoir éviter une voiture qui arrivait en sens inverse, ce qui a causé un accident grave. Interviewé par MTV, il dira que les policiers arrivés sur les lieux lui demandaient ce qu’il s’était passé pendant qu’il crachait du sang et suppliait les ambulanciers de l’amener à l’hopital Cedars-Sinai dans lequel The Notorious B.I.G perdait la vie cinq ans plus tôt.

En voyant l’état de Kanye West, les médecins n’étaient pas sûrs qu’il puisse en réchapper. Il a du avoir recours à une chirurgie de reconstruction faciale, sa joue recousue deux fois car ils s’y étaient mal pris la première, de nouvelles dents le tout pour un séjour de deux semaines à l’hopital. A noter que Kanye n’avait pas d’assurance santé et a donc du tout payer de sa poche. En comparaison, le chauffeur heurté par Kanye a eu son bassin cassé, une de ses hanches, ses deux jambes et genoux brisés, ce qui l’a empêché de travailler pendant un an.






Pendant les deux semaines où il était allongé dans son lit d’hôpital, il a reçu la visite d’énormément de rappeurs, dont certains qui pleuraient et disaient « Tu ne peux pas mourir avant qu’on ait pu travailler ensemble. » C’est ce qui a motivé Kanye à se lancer complètement dans une carrière de rappeur et une fois sorti de l’hôpital, il retournait en studio, samplait Through The Fire de Chaka Khan et en faisait Through The Wire. Il était tellement pressé de l’enregistrer qu’il a rappé la version originale avec sa mâchoire cassée et les fils toujours présents dans sa bouche, d’où le titre de la chanson « A travers les fils ».

Vous pouvez écouter la version originale ci dessous:

Le futur classique s’est retrouvé sur sa première mixtape Get Well Soon début 2003 et sans pouvoir bénéficier du soutien de Roc-A-Fella ou de Jay-Z, il du prendre 30.000$ de sa poche pour réaliser le clip que tout le monde connait.

Le clip fut diffusé pour la première fois en novembre 2003, un mois après la sortie officielle du son, et servit de premier single au retentissant College Dropout.

Et plus rien ne fut pareil:

« Lorsque j’ai eu mon accident, je travaillais avec Beanie Sigel, Black Eyed Peas et Peedi Crack, et disons juste que ces chansons n’étaient pas ce que j’avais fait de mieux. Mais si je n’y étais pas allé, ça aurait marqué la fin de mon héritage. Maintenant, quand je vais en studio, je me comporte comme si ça pouvait être mon dernier jour. »