Si vous l’avez tous vue à la fin du clip de Juicy lorsqu’elle est dans les bras de son père, la fille de Biggie, T’yanna Wallace, a bien grandi depuis. La voici donnant une interview dans laquelle elle explique ce que ça fait d’être la fille de l’une des plus grandes légendes du Hip-Hop, à quel point elle est impressionnée par son père, et ses aspirations personnelles.

La façon dont les gens réagissent quand ils la voient à Brooklyn:

“Si ils me reconnaissent, ils crient: ‘Heyyyy’, mais le plus souvent c’est: ‘T’es la fille Biggie pas vrai?’ Et je répondais ‘Ouaiiss’ “

 

Elle a fait des études de commerce et parle de ses inspirations professionnelles:

“Je veux ouvrir une boutique de mode, je veux être à Brooklyn pour mon père, et tout dans le magasin doit être d’une certaine manière en rapport avec mon père.”

 

Elle parle de son frère qui veut devenir rappeur:

“Il est bon, il sait rapper. Quand il a commencé à rapper on avait passé une semaine ensemble en été, et sa voix ne ressemblait pas (à celle de son père), et ensuite il a sorti une chanson sur son Twitter et quand je l’ai écoutée je l’ai appelé pour lui demander: ‘Qui c’est?’ “

 

Pas l’envie de suivre les traces de son père

Quant à elle, elle ne désire pas rapper:

“J’ai essayé une fois et c’était horrible, je ne sais pas rapper. Si quelqu’un ghostwritait une chanson pour moi, je le ferais, je rapperais. Je ne pense pas que j’ai cette présence, je pourrais probablement rapper mais écrire c’est difficile à faire. Je suis une personne centrée sur la mode, laissez-moi rester dans la mode.”

 

La question qu’elle voudrait lui poser si son père était encore en vie aujourd’hui:

“C’est difficile. Je ne pense même pas que je lui poserais une question, je pense que j’irais avec lui quelque part pour qu’on passe du temps ensemble et qu’on parle. Je cuisinerais probablement pour lui.”

 

Ce qu’il se passe lorsqu’elle est en soirée avec ses amis et que Juicy est diffusé:

“C’est arrivé tellement de fois, et je pars, parce que c’est bizarre. Mais c’est une bonne sensation parce que je vois les gens qui dansent et qui s’amusent. Mais je sais que tout le monde me regarde parce qu’ils s’attendent à ce que je réagisse d’une certaine manière.”

 

Comment croit-elle que son père était lorsqu’il était adolescent:

“Sauvage et drôle et ambitieux.”

 

“Plus je grandis, plus je suis impressionnée”

A quel point elle est impressionnée par les talents de son père:

“Je suis impressionnée. Ecoute, je dis ça tout le temps: plus je grandis, plus je suis impressionnée.”

 

Elle cite ensuite les paroles d’une des chansons préférées de Biggie:

“Les gens saignent comme nous, imagine moi avoir peur d’une personne qui respire le même air que moi.”

“Si vous l’écoutez vraiment, elle signifie beaucoup, il faut vraiment que vous l’écoutiez. C’est l’une de mes chansons préférées sur Life After Death.”

 

Elle parle ensuite du style vestimentaire de son père:

“Je sais que vous aimez Tyga et tous ces gens, mais ils ont tout pris à mon père. Genre tous les Versace et les chaines en or à l’effigie de Jésus, c’était mon père qui a commencé.”

 

A l’époque, elle avait encore des contacts avec les anciens amis de Biggie:

“Je parle à beaucoup d’entre eux. Puffy je garde contact avec lui, et Junior Mafia ont toujours fait parti de ma vie.”

 

Sa mère était super fan de Nas:

“Moi je n’écoute pas Nas mais ma mère était genre: ‘Nas, je l’adore, ton père l’avait fait venir ici un jour, et je t’ai prise, je t’ai donnée à ton père et je suis allée lui dire bonjour.’ “

 

Le sentiment de pas avoir le droit de le décevoir

Elle conclut:

“Chaque fois que j’entends un rappeur de Brooklyn je pense évidemment à mon père parce que c’est de là que tout a commencé à se construire, sur cette fondation. Mon père, étant la personne qu’il était, reste une grande inspiration, donc ça me donne la motivation d’être aussi grand qu’il l’était. J’ai le sentiment que je n’ai pas le droit de le décevoir. Mon but est de ne pas être la fille de Biggie, mais d’être T’yanna Wallace et d’être qui je choisis d’être.”

 

Regardez l’interview ci-dessous:

 

Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com