De l’actu mouvementée et tragique de Tupac au décès d’Eazy-E en passant les Source Awards, le départ de Dr Dre de Death Row et la consécration d’Illmatic, voici sept news hip-hop entre 1994 et 1996 qui auraient fait le buzz sur internet et les réseaux sociaux aujourd’hui.

Illmatic reçoit cinq mics de The Source

Date: Avril 1994

« Shortie » a adoré le premier album de Nas, Illmatic, quand elle l’a entendu. « Shortie » était le pseudonyme de Minya Oh, stagiaire de The Source, qui a mis la main sur une copie du premier album de Nas au début de 1994, et a réagi en convainquant les rédacteurs du magazine de lui donner la note maximale. Elle a essayé de trouver une raison – n’importe laquelle – pour ne pas lui donner cinq mics. Mais elle n’a rien trouvé sur l’album qui ne lui plaisait pas et elle était persuadée que Nas avait créé un classique.

« Dans tout ce que j’ai essayé d’analyser, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que je ne trouvais rien de mal », a-t-elle déclaré à NPR au début de l’année 2014, à l’occasion du 20e anniversaire de l’album.


Les gens étaient d’accord avec elle. Beaucoup de gens. Et les débuts de Nas ont été reconnus non seulement comme l’un des plus grands premiers albums du hip-hop de tous les temps, mais aussi comme l’un des plus grands albums, si ce n’est le plus grand, de l’histoire du hip-hop.

Tupac se prend cinq balles dans une tentative de vol à New York

Date: 30 novembre 1994

Qui a tiré sur 2Pac devant les Quad studios à New York en 1994 – et pourquoi l’ont-ils fait? C’est une question qui n’a toujours pas de réponse définitive, même si un homme nommé Dexter Isaac a accepté d’assumer la responsabilité de la fusillade en 2011, et a révélé qu’il avait été payé 2.500 $ par Jimmy « Henchman » Richmond pour tirer sur 2Pac dans ce qui a sans doute été une tentative factice de vol afin de lui ôter la vie.


Ce que nous savons, cependant, c’est que quelqu’un a tiré sur Pac à l’extérieur du studio après que trois hommes se soient approchés de lui et ont ouvert le feu. Il a été touché à cinq reprises et a dû être transporté d’urgence au centre hospitalier de Bellevue pour y être opéré afin de lui sauver la vie. Et même s’il était confiné à un fauteuil roulant, il a assisté à une audience du tribunal le lendemain, et a été reconnu coupable d’abus après avoir été accusé d’avoir agressé sexuellement une femme en novembre 1993.

Dans une interview accordée en 1995 à VIBE, 2Pac a reproché à Henchman, Puff Daddy et au célèbre B.I.G. d’avoir joué un rôle dans la fusillade des Quad Studios. Ce potentiel rôle est largement considéré comme l’un des facteurs clés du beef entre Tupac et Biggie. Mais il y a encore beaucoup de mystère autour de ce qui s’est passé exactement pendant la fusillade.

Tupac est condamné à la prison pour agression sexuelle

Date: 6 février 1995

En novembre 1993, moins d’un an après la sortie de son deuxième album, Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z., Tupac et plusieurs autres hommes ont été arrêtés et accusés d’avoir agressé sexuellement Ayanna Jackson dans une chambre d’hôtel. Tupac a clamé son innocence, déclarant à plusieurs reprises qu’il n’avait pas agressé sexuellement Ayanna. Mais au début de 1995, plusieurs mois après s’être fait tirer dessus devant les Quad Studios à New York, il a été condamné à une peine de 1,5 à 4,5 ans de prison. Il a commencé à purger sa peine une semaine plus tard à la prison de Clinton.


Cette peine a fini par jouer un rôle essentiel dans sa carrière, car en septembre 1995, alors qu’il faisait appel de la peine initiale qui lui avait été infligée, Tupac a été libéré après le versement d’une caution de 1,4 million de dollars. Et ce montant de 1,4 million de dollars a été versé par le PDG de Death Row Records, Suge Knight, qui a accepté de payer sa caution en échange de l’accord de Tupac de sortir trois albums sur le label californien. Le premier album qu’il a enregistré pour Death Row, All Eyez on Me, s’est avéré être l’album le plus réussi de sa carrière, et a consolidé Death Row comme un label viable. La participation de Tupac au sein du label a également permis d’enflammer davantage le beef entre la côte est et la côte ouest qui se déroulait à l’époque.

Eazy-E décède du Sida

Date: 26 mars 1995

Lorsque Eazy-E s’est présenté au Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles le 24 février 1995, le légendaire rappeur du N.W.A. ne se sentait pas bien, et il pensait souffrir de symptômes causés par l’asthme. Au lieu de cela, les médecins ont dit au « Parrain du Gangsta Rap » qu’il avait contracté le virus du sida et que sa vie était probablement en danger. Au début, Eazy a gardé son diagnostic pour lui, mais le 16 mars 1995, il a fait savoir au monde entier qu’il avait été testé positif au sida dans une déclaration publique. Ce faisant, il a fait la lumière sur la gravité de l’épidémie de sida qui sévissait aux États-Unis.


« J’aimerais transformer mon propre problème en quelque chose de bien qui touchera tous mes amis et leurs proches », a-t-il déclaré dans la déclaration, qui a été lue par son avocat Ron Sweeney, « parce que je veux les sauver avant qu’il ne soit trop tard ».

Dix jours plus tard, à l’âge de 31 ans, Eazy est décédé à la suite de « complications dues au sida ». Cela nous a rappelé que personne n’était à l’abri de contracter le virus, quel que soit son revenu ou son importance pour tout un genre de musique.

Suge Knight, Snoop Dogg, Puff Daddy et Outkast font des discours remarqués lors des Source Awards de 1995

Date: 3 août 1995

Contrairement à la plupart des cérémonies de remise de prix qui ont lieu aujourd’hui, tout le monde – et nous disons bien tout le monde – a assisté à la deuxième édition annuelle des Source Awards en 1995 à New York. De Snoop Dogg au Wu-Tang en passant par OutKast, la foule était composée de grands rappeurs des années 90. Mais cela a provoqué beaucoup de tension dans la salle, et après cette nuit-là, il était clair que le beef de la côte Est et de la côte Ouest qui bouillonnait depuis des mois était sur le point de devenir incontrôlable.

Alors que s’est-il passé? Eh bien, tout d’abord, après les lives de Bad Boy et de Death Row, Suge Knight est monté sur scène pour accepter le prix de la bande-son de l’année et a lancé quelques piques à Bad Boy. « Tout artiste qui veut être un artiste, et qui veut rester une star, et qui ne veut pas avoir à s’inquiéter que le producteur exécutif soit dans les vidéos, sur les disques, en train de danser, venez chez Death Row » a-t-il clamé.


Puis, peu de temps après, Snoop Dogg s’en est pris au public tout en acceptant un prix. « La côte Est n’a pas d’amour pour Dr. Dre et Snoop Dogg ? » dit-il. « Vous ne nous aimez pas ? »

Et finalement, Puff est monté sur scène pour remettre un prix plus tard et a tenté de calmer les tensions. « Je suis le producteur exécutif visé par un commentaire qui a été fait un peu plus tôt », a-t-il dit. « Mais regardez. Contrairement à ce que d’autres personnes peuvent penser, je voudrai dire que je suis très fier de Dr Dre, de Death Row, et de Suge Knight pour ce qu’ils ont réalisé. Et toute cette merde entre la East et la West doit s’arrêter. »

Si seulement c’était aussi simple. Oh, et comme si cela ne suffisait pas, OutKast a également tenu à participer à l’ambiance électrique ce soir-là en représentant le South. Après s’être fait huer par la foule de New York, Andre 3000 a crié: « Le South a quelque chose à dire! »

Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’était tendu. « J’ai eu l’impression qu’une bombe allait exploser », a déclaré Questlove, membre de Roots, lors d’une interview accordée à Pitchfork en 2011. « Aucun d’entre nous n’est resté le même après ce jour. »

Dr Dre annonce son départ de Death Row et déclare que le Gangsta Rap est « mort »

Date: 22 mars 1996

En 1992, Dr Dre et Marion « Suge » Knight ont réuni 250.000 dollars pour créer le label Death Row. Ils ont signé un accord de distribution avec Interscope Records qui leur a permis de conserver toutes leurs publications et tous leurs enregistrements originaux. Et puis, au cours des quatre années suivantes, ils ont transformé Death Row en un véritable cauchemar pour la concurrence, en sortait des projets de Snoop Dogg, Tha Dogg Pound, et, bien sûr, de Dr Dre lui-même. Le label a vendu plus de 18 millions d’albums lorsque Dre y était.

Mais en 1996, Dre en a eu assez de travailler avec Suge et a souhaité créer son propre label. Il a donc annoncé qu’il quittait Death Row, a révélé qu’il pensait que le gangsta rap était « mort » et a fondé un nouveau label appelé Aftermath Entertainment. Il a également utilisé ses anciennes relations pour obtenir un autre contrat de distribution avec Interscope pour sa nouvelle entreprise.


Aftermath n’a pas connu un succès immédiat, le premier projet du label, Dr. Dre Presents the Aftermath, étant décevant. Mais deux ans plus tard, Dre a signé Eminem, et à ce moment-là, il était assez clair que Death Row n’allait pas pouvoir obtenir le genre de succès qu’il avait obtenu sous l’œil attentif de Dre à cause de la mort de Tupac en 1996, et de l’accusation de racket qui a mis Suge derrière les barreaux en 1997. Dre a ensuite fait d’Aftermath un succès en y signant des poids lourds du rap game tels que 50 Cent et Kendrick Lamar, et il est toujours à la tête du label aujourd’hui.

Le meurtre de Tupac

Date: 7 septembre 1996 – 13 septembre 1996

Le 7 septembre, Tupac, Suge Knight, et plusieurs autres membres de leur entourage de Death Row Records ont participé à un combat qui a eu lieu dans le hall du MGM Grand à Las Vegas après le match de boxe opposant Mike Tyson à Bruce Seldon. Tupac a attaqué Orlando Anderson qui avait participé à un vol impliquant un associé du label californien plus tôt cette année-là. Tupac et Knight ont ensuite quitté le MGM Grand, ont sauté dans une BMW conduite par Knight, et se sont rendus dans une boîte de nuit locale appartenant à Knight. Et ce qui s’est passé ensuite a changé à jamais l’histoire du hip-hop.

Sur le chemin de la boite de nuit, une Cadillac blanche s’est arrêtée à côté de Tupac et de Knight à un feu rouge et a ouvert le feu. Les deux occupants ont tous deux été touchés par les tirs et se sont précipités vers un hôpital voisin. Mais alors que Knight n’a été que légèrement blessé lors de l’attaque, Tupac a été touché à plusieurs reprises au niveau de la poitrine, du bassin, de la main et de la cuisse. Il a été mis sous assistance respiratoire mais est finalement mort six jours plus tard, le 13 septembre, d’une hémorragie interne.