Dans une nouvelle discussion de Tekashi 6ix9ine avec entre autres Wack 100 et DJ Akademiks, le rappeur arc-en-ciel a demandé pourquoi Jim Jones n’avait toujours pas été arrêté et jugé après avoir appelé à le tuer.

Les deux rappeurs sont en conflit depuis 2019, lorsque 6ix9ine, décrit comme un « témoin enthousiaste et coopératif », a fourni dans son témoignage des informations sur le gang Nine Trey.

Les membres du gang ont été accusés de meurtre, de vol et de trafic de stupéfiants, et Tekashi 6ix9ine a pu grace à eux profiter de la reconnaissance de la rue tout en étant censé financer leurs activités.

Cependant, afin d’échapper à la prison, le rappeur a préféré énumérer un certain nombre de personnes qui font ou faisaient partie du gang, notamment Cardi B et Jim Jones. Lors de son témoignage, 6ix9ine, de son vrai nom Daniel Hernandez, a déclaré aux jurés et à la cour qu’il n’était pas le seul rappeur connu associé à Nine Trey.

Lorsque les procureurs lui ont demandé d’identifier les voix sur un enregistrement téléphonique où figuraient des membres de gangs, Hernandez a rapidement fait remarquer que l’un des hommes sur l’enregistrement était Jim Jones.

 

Hernandez a qualifié Jim Jones de « rappeur retraité » qui était membre du gang Nine Trey. A l’époque, Jim Jones n’avait pas répondu.

Cependant, jeudi soir, Tekashi a de nouveau pris le temps de balancer une liste de noms de membres de son gang avant d’affirmer que Jim Jones voulait sa mort et avait donné l’ordre de le faire.

« Jim Jones, c’est vrai, a fréquenté les mêmes n***** que moi dix ans avant de le rencontrer. Jim Jones de Dipset, qui dansait en toute liberté lors du Verzuz… Il traînait avec Shotty, Casanova, Mel Matrix, Jamel Jones, Rolling Martin….. il traînait avec tous les gars avec qui je traînais… Vous savez ce que Jim Jones a fait ? Ce n**** ne s’est occupé d’aucun d’entre eux… Shotty dormait sur un tapis… Jim Jones a été filmé sur écoute en train de dire au grand poto Matrix Jamel Jones d’aller se débarrasser de ma sécurité, de la façon dont il faut me tirer dessus, qu’ils n’ont pas de permis de port d’arme à New York », a expliqué 6ix9ine.

Il a ajouté que bien qu’il ait dû faire face aux conséquences pénales de son implication dans le gang, ce n’est pas le cas de Jones.

 

« Comment ce n**** est-il libre en ce moment? Sors l’enregistrement du complot, tentative de meurtre, pourquoi ce n**** n’est pas en prison, dis-moi, pourquoi penses-tu qu’il ne mentionne pas mon nom… Imagine si j’étais sur un enregistrement en train de dire ‘yo on va tuer ce n**** mon frère, crois-moi la porte de derrière de sa maison est ouverte tout le temps, tout ce que tu as à faire c’est d’appuyer sur le loquet’… et qu’on se fait tous arrêtés et que toi non? »

Hernandez a ajouté que l’enregistrement devrait être mis sur YouTube pour que tout le monde puisse l’écouter.

Ecoutez l’échange ci-dessous:

Au cours du procès de 6ix9ine, l’enregistrement a fait l’objet d’une fuite: la voix censée être celle de Jim Jones disait à un autre homme qu’une personne qu’ils appelaient Shorty – une référence à lui-même selon 6ix9ine – allait être tuée.

« Il ne peut pas faire grand-chose à moins de se balader toute la journée avec 100 gars de la sécurité », a dit la première voix. La seconde voix, qui serait celle de Jim Jones, a déclaré que « Shorty » n’était plus membre du gang et qu’il pouvait être tué:

 

« Et il n’est plus membre d’un gang. C’est pour ça que Shotti doit s’assurer de dire à ce n**** qu’il n’est plus membre d’un gang… Il a été viré, il n’a jamais été membre d’un gang. Il doit le faire savoir, mais ils vont devoir tuer Shorty, parce que Shorty fait le fou. »

La voix supposée être celle de Jim Jones continue: « Shotti ferait mieux de se mettre à l’attaquer, il ferait mieux de traquer le moindre mouvement de Shorty. Il vaudrait mieux que l’un des membres de la sécurité soit touché. Il ferait mieux de faire quelque chose. Il ferait mieux de commencer à faire quelque chose. Une fois qu’il aura éliminé la sécurité, plus personne ne voudra de ce job. Il va devoir rester chez lui très rapidement. Une fois que la sécurité est atteinte, les n***** disent ‘non, il est trop dangereux.' »

La voix continue à encourager Shotti de « détruire la sécurité ».