50 Cent avertit les rappeurs que les procureurs utiliseront leurs paroles contre eux au tribunal.

Avant d’être connu en tant que réalisateur, acteur et l’un des hommes d’affaires les plus prospères du Hip-Hop, 50 Cent était certainement une figure controversée de son époque. Les références à son passé de trafiquant de drogue et à la violence dont il a été témoin sont devenues un sujet de discussion parmi les politiciens du monde entier – dont certains ont tenté de lui interdire l’entrée dans leur pays. Les textes qui l’ont aidé à devenir l’un des artistes les plus célèbres de tous les temps ont également été utilisés contre lui.




Dans un récent post sur Instagram, le rappeur a conseillé aux jeunes du rap game de s’abstenir d’utiliser des paroles liées aux gangs dans leur musique. En citant les paroles du son Get Rich Or Die Tryin’ « Heat », il a expliqué que les fédéraux sont toujours à l’affût:

« Si tu dis des trucs de fou sur ces sons, ils vont les utiliser. Si tu dis que tu fais partie d’un gang sur une chanson, alors tu fais partie d’un gang lorsque l’accusation tombe crétin. LOL. »