La nouvelle rubrique « Throwbacks » vous replonge comme en temps réel dans les événements qui ont marqués le Hip-Hop américain le jour de leur anniversaire.
Aujourd’hui, nous sommes le 7 février 1995.

 

Tupac a été condamné à une peine allant de 1 an et demi à 4 ans et demi de prison pour avoir agressé sexuellement une fan, mais a tenu à maintenir son innocence en plaçant son destin entre les mains de Dieu:

« Je me suis fait tirer dessus cinq fois et Dieu m’a amené aussi loin. Je place ma confiance en Dieu, encore une fois, je n’éprouve aucune honte. Ce qui doit arriver arrivera, tout arrive pour une raison. Je laisse ceci entre les mains de Dieu. »

 

Tupac Shakur et son manager de tournée, Charles Fuller âgé de 24 ans avaient été reconnus coupables le 1er décembre d’agression sexuelle au premier degré, mais ont été acquittés pour les accusations de port d’arme et de sodomie. Tupac risquait jusqu’à 7 ans de prison et sera éligible à une liberté conditionnelle après un an et demi de prison.

Tupac (à gauche) et Ayanna Jackson (en bleu)

Voici ce qu’a déclaré la victime présumée devant le tribunal:

« J’étais éblouie et bouche bée devant cet homme, Tupac Shakur. Il a profité que je sois impressionnée pour abuser de moi et trahir ma confiance. »

La femme a reconnu qu’elle avait fait une fellation à Tupac quatre jours plus tôt dans une boite de nuit, mais qu’une fois à l’hôtel, Tupac aurait voulu la partager avec ses amis qui l’ont ainsi violée comme, selon ses dires, des animaux.




Elle aurait par la suite reçu des appels téléphoniques menaçant, ce qui lui aurait causé des cauchemars, tandis que Tupac était glorifié par ses fans et ses pairs:

« Il ne devrait pas être autorisé à utiliser sa soi-disant célébrité pour échapper aux conséquences de ses actions. »

 

Tupac, lui, est persuadé qu’elle a monté ces accusations de toutes pièces car elle l’aurait aperçu avec une autre femme.

Pendant que la victime présumée s’adressait devant le tribunal, Tupac la regardait avec attention et s’est ensuite levé pour s’excuser auprès d’elle:

« Je m’excuse. Mais je ne m’excuse pas pour un crime que j’ai commis. J’espère qu’avec le temps tu réapparaitras et tu raconteras la vérité. J’étais tellement impliqué dans ma carrière que je ne l’ai pas vu venir, je n’étais pas assez concentré. Je m’excuse auprès de la jeunesse américaine, mais je n’éprouve aucune honte, je ne ressens aucune honte. »

Ayanna Jackson en 2018

Avant d’être condamné, le juge a demandé à Tupac si il avait quelque chose à dire, voici ce que le rappeur a répondu:

« Votre honneur, tout au long de cette affaire, vous ne m’avez jamais regardé, dans les yeux une seule fois, c’est évident que vous n’êtes pas là dans le but de rendre justice, donc il n’y a aucune raison de vous demander une peine plus légère. Je m’en fous de ce que vous faite, parce que vous ne nous respectez pas. En ce qui me concerne ce n’est pas un tribunal, aucune justice n’a été rendue ici, et vous ne savez toujours pas me regarder dans les yeux, donc faites ce que vous voulez, donnez moi la peine que vous voulez, je ne suis pas entre vos mains, je suis entre les mains de Dieu. »

Le juge n’a pas répondu.

La nouvelle rubrique « Throwbacks » vous replonge comme en temps réel dans les événements qui ont marqués le Hip-Hop américain le jour de leur anniversaire.




Suivez-nous sur Twitter