Danny Brown n’est pas le plus grand romantique sur terre, comme le prouvent ces 16 lyrics extraites de ses albums et mixtapes.

“Now we pack swishers,Drink straight liquor/Make ya b*tch go down low and lick your sister”

« Maintenant on prend des cigares, on boit de l’alcool pur / On fait baisser ta p*te pour qu’elle lèche ta soeur »

(Dada)

« All on her jaw, some on her nose, Drip on shoes, some on her clothes/She’s a nasty dirty, h*, Even let me put it in her booty hole”

« Tout sur ses joues, un peu sur son nez, des gouttes sur ses chaussures, un peu sur ses vêtements / c’est une sale p*te dégeu, elle m’a même laissé la mettre dans son trou de balle »

(Errthang)

“Walk around this b*tch, like I got four nuts/So when I wet them b*tches, swing like Noon Chucks”

« Je me ballade comme si j’avais 4 couilles / donc quand je mouille ces p*tes, ça se balance comme si c’était des nunchakus »

(Dance)

“Sorry yo, my tongue long, she squirted off the sheets/She gave me that Becky, I gave her that Yoshi”

« Désolé, ma langue est longue, elle a mouillé les draps / elle m’a donné ce Becky, je lui ai donné ce Yoshi »

(Greatest Rapper Ever)

 

“B*tch p*ssy smell like a penguin/Wouldn’t hit that sh*t with my worst enemy’s penis”

« La chatte de la s*lope sent comme un pinguin / je ne me taperais pas ça avec là queue de mon pire ennemi »

(1 Train)

« Pull my d*ck out and she just start lickin’ like,That was her secret ambition/Put my d*ck on her nose now she look like Pippen »

« J’ai sorti ma queue et elle a commencé à lécher comme si c’était son ambition secrète / j’ai mis ma queue sur son nez maintenant elle ressemble à Pippen »

(LOL)

“If a b*tch want to f*ck me, Then let her do her thing/Just step the f*ck back and let her give me brains”

« Si une p*te veut me baiser, alors laisse la faire son truc / faut juste que tu te recules et que tu la laisses me sucer »

(Need Another Drink)

“F*ckin’ two Asian b*tches till they couldn’t cum/And when them h*es squirt it’s like Hong Kong Wonton”

« Je baise deux s*lopes asiatiques jusqu’à ce qu’elles ne puissent plus éjaculer / et lorsque ces p*tes giclent c’est comme un Wonton d’Hong Kong »

(Exotic)

 

“So keep sleeping on me I’mma wake up with your b*tch/Rolling over asking her, “Know how to make grits?”

« Donc continue à ne pas me prêter attention (dormir sur moi) et je vais me réveiller avec ta p*te / me tournant vers elle et lui demandant: ‘tu sais comment faire des grits?’ « 

(The Nana Song)

« If it’s smelling sweet, I’ll lick it for a hour / And even it’s sour might lick it in the shower/I go dumb and ignorant when I’m on that clitoris/Lick your *ss delirious, my tongue game so damn serious »

« Si ça sent le sucré, je la lécherais pendant une heure et même si c’est aigre je la lécherais dans la douche / je deviens con et ignorant lorsque je suis sur ce clitoris / je lèche ton c*l de façon délirante, mon jeu de langue est tellement bon »

(I Will)

« Slobbing on that p*ssy after that I don’t cuddle/I put that d*ck up on her make her sleep in the puddle »

« Glandant sur cette chatte que je n’enlace pas / je mets cette queue dessus je la fais dormir dans la flaque »

(I Will)

« Ohh baby I like it raw/And My d*ck so big left stretch marks on her jaw »

« Ohh bébé j’aime le sexe sans protection / et ma queue est tellement grosse qu’elle laisse des marques d’étirement sur sa joue »

(Detroit 187)

 

« F*ck her face like I was obligated/And still f*cking with them freak h*es/Stank p*ssy smelling like Cool Ranch Doritos »

« Je baise son visage comme si j’étais obligé / et je baise encore avec ces s*lopes / les chattes sentent comme des Doritos Cool Ranch »

(Monopoly)

« Caught your baby momma horny then I stuck a carrot in her/Then you made a salad with her, ate sh*t for dinner »

« J’ai surpris la mère de ton enfant qui était chaude ensuite je lui ai fourrée une carotte / ensuite t’as fais une salade avec elle et t’as bouffer de la m*rde pour le diner »

(Outer Space)

« She running from my d*ck like it’s a bull and she the matador »

« Elle fuit ma queue comme si c’était un taureau et qu’elle était le matador »

(Adderal Admiral)

« Verbal herbal poison, words I contortion/F*cked a pregnant bitch, she saved money on her abortion »

« Du poison verbal à base de plantes, je contortione les mots / j’ai baisé une meuf enceinte, ça lui a fait économiser l’argent de son avortement »

(30)

Créateur et administrateur d'Adramatic Hip-Hop Pour toute demande (sérieuse) de promotion: adramatic(at)gmail.com